Les maçonneries de moellons sont composées de blocs de pierre, bruts ou équarris.

Les moellons sont généralement en pierres de calcaire, de granit, de schiste ou de gneiss. Le choix des pierres est important et s’effectue en fonction du type d’ouvrage à réaliser. Une maçonnerie de moellons de qualité nécessite une excellente maîtrise des techniques du compagnon poseur.

La provenance et la nature des moellons sont étudiées spécifiquement pour chaque projet en fonction des existants, de la région ou de l’aspect recherché. Il est possible d’utiliser des moellons de récupération (triés et nettoyés), avec une retaille éventuelle. La mise en œuvre et le rejointoiement sont réalisés avec un mortier à base de sable et de chaux.

Les différents types de maçonnerie

  • Maçonnerie serrée en moellons de granit sans rejointoiement. Montage en levée.
  • Maçonnerie brute en moellons de granit destinée à être rejointoyée ou enduite.
  • Cristallisation de ruines en maçonnerie de moellons.
  • Maçonnerie appareillée en moellons de calcaire.
  • Maçonnerie appareillée en moellons de gneiss.
  • Maçonnerie d’intégration (construction neuve).

La maçonnerie de moellons en images

Les points forts

  • Capacité d’intégration à l’existant
  • Prescription technique et dimensionnement des murs de soutènement
  • Mise en œuvre de matériaux de provenance locale
  • Qualification Qualibat : Restauration Maçonnerie des Monuments Historiques